Comment financer sa formation

Demandeurs d’emploi et salariés

Financement régional pour les demandeurs d’emploi
Les Régions ont en charge l’organisation de la formation professionnelle pour les demandeurs d’emploi, avec le soutien du Fonds Social Européen (FSE).
Les formations qualifiantes dispensées par Kisel Formation (Comptable Assistant, Gestionnaire comptable et fiscal, Gestionnaire de paye, Assistant Import Export, Négociateur Technico-Commercial) sont accessibles aux demandeurs d’emploi, via des financements du conseil régional de Bourgogne – Franche-Comté.

Pour y accéder, les demandeurs d’emploi devront faire valider leur projet de formation par leur prescripteur (Pôle Emploi, Mission locale, Cap Emploi.). Une « fiche de prescription » permettra de candidater à la formation choisie.

Pôle Emploi peut également financer votre formation par le biais de l’AIF (aide individuelle à la formation).

Financement via le CPF

Le CPF (Compte Personnel de Formation) de chaque salarié est crédité de 500 € / an (plafond de 5000 €) ou, pour les salariés non diplômés de 800 € par an (plafond de 8000 €).
Les formations éligibles au financement CPF doivent permettre d’obtenir un certification enregistrée au RNCP (registre national des certifications professionnelles) ou d’une habilitation enregistrée au RSCH (répertroire spécifique des certifications et habilitations).

Financement via le « CPF Transition »
Le CPF de transition professionnelle (ex DIF) est accessible aux salariés justifiant de 24 mois d’ancienneté, consécutifs ou non, dont douze mois dans l’entreprise (disposition particulières en cas de CDD).

Entreprises

La loi Avenir Professionnel du 1er janvier 2019 réserve aux seules entreprises de moins de 50 salariés la possibilité d’obtenir des financements des OPCO (Opérateurs de compétences, ex OPCA) pour leur plan de développement des compétences. Cette prise en charge peut porter sur les frais pédagogiques, la rémunération du salarié en formation et les frais annexes.

Plus généralement, les entreprises peuvent avoir recours au contrat d’apprentissage ou au contrat de professionnalisation, qui ont été tous deux réformés par la loi Avenir professionnel du 1er janvier 2019.

Pour en savoir plus

Le site de l’Université de Rennes donne des informations très complètes sur les différents modes de financement de la formation.

Share Button